ASSASSINAT DE MAGNANVILLE 2016 CENTRE SECOURS MINUTE SILENCE

Hier midi, comme dans l’ensemble des centres de secours principaux de l’Aisne, une minute de silence a été observée deux jours après l’assassinat d’un policier et de sa compagne par un homme se revendiquant de Daesch. A Hirson, sous le commandement du Lieutenant Maquin, la garde en tenue s’est rassemblée devant la stèle érigée à la mémoire des sapeurs-pompiers morts en service.

ASSASSINAT DE MAGNANVILLE 2016 CENTRE SECOURS MINUTE SILENCE intervention JJT

Pour Jean-Jacques Thomas, les sapeurs-pompiers, les gendarmes et les policiers intègrent dès leur engagement les risques inhérents à leur métier. Ils ne pensent cependant pas qu’au sein du foyer, au milieu des leurs, ils risquent leur vie. « Or la menace terroriste est partout » ajouta le Maire d’Hirson en demandant à chacun une pensée pour les victimes, mais également leurs proches, leurs collègues et leur petit garçon de tropis ans. « N’oublions jamais, dit-il, que derrière chaque fonctionnaire chargé de notre sécurité, il existe une famille parfois appelée à payer un lourd tribut ».