RÉSIDENCE BRISSET 2016 BARBECUE manger mains

L’objectif n’est pas de piocher avec ses mains dans son assiette, mais bien, de proposer un menu spécifique, composé de mignardises, d’omelette – jambon, par exemple, et de nouvelles recettes. Cette préparation de repas vise, en premier lieu, à renforcer l’autonomie des patients dépendants ou non en leur permettant d’utiliser leurs doigts. Pour certains résidents, en effet, l’utilisation des couverts est difficile, voire impossible et la becquée donnée par les agents est parfois vécu comme désobligeante par la personne âgée.

D’où la préparation de toasts, de beignets, de bâtonnets, de cubes, ou de quenelles dont la qualité nutritionnelle est privilégiée. Pour Florence Carlier, la responsable de la Résidence, « il ne s’agit pas de favoriser une quelconque régression, mais, au contraire, d’améliorer le bien-être des résidents ». Du reste, dans les établissements adeptes du « manger mains », le taux de dénutrition a fortement baissé.