ENVIRONNEMENT HIRSON 2016 DÉSERBAGE THERMIQUE agents

L’engagement de la Municipalité hirsonnaise de ne plus utiliser de produits phytosanitaires dès cette année ne va pas sans inconvénients. L’herbe pousse et grandit dans les caniveaux et les interstices des bordures de trottoirs. Inconvénients cependant mineurs au regard de la santé publique. La création d’une brigade d’intervention présente chaque jeudi dans les rues de la cité s’accompagne aujourd’hui de deux désherbeurs thermiques arrivés en début de semaine.

ENVIRONNEMENT HIRSON 2016 DÉSERBAGE THERMIQUE caniveau

L’objectif n’est pas de brûler l’herbe mais de créer un choc thermique pour désintégrer les cellules des mauvaises herbes. L’effet n’est, malgré tout, pas immédiat. « Il faut, expliquent Willy Williot et Marc Chenu, attendre deux à trois jours pour mesurer les effets. Après quoi la balayeuse ou les balayeurs interviennent pour ramasser les résidus ». Les premiers essais furent réalisés sur les places de la république et Villemant, les rues Gambetta, Chassagne, Williot, Henri Martin et de la Liberté. Ils se poursuivent aujourd’hui mercredi rue de Saint-Michel.