10 juillet 2016

DE L’EXCITATION AU PLAISIR D’ÊTRE ENSEMBLE, RENDEZ-VOUS CE SOIR EN FINALE.

« Allez les Bleus ! Allez les Bleus ». Bien sûr, derrière cette union nationale se cache le plaisir de voir l’équipe de France remporter l’Euro. Son Euro. De plus, la victoire sur l’Allemagne ajoute une saveur particulière à ce bonheur qui dépasse le seul cadre sportif. Durant cette année maussade tant du point social que météorologique, le besoin de sortir, de se retrouver, de dépasser le quotidien et de gagner ensemble – même par procuration – va plus loin que le seul football. Les Français ont besoin d’une... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

« IL EST LÀ LE BONHEUR. IL EST LÀ ! »

« Mais, il est où le bonheur ? Mais il est là ! Le bonheur, il est là, il est là. Et il est là ! ». La chanson de Christophe Mahé colle à la perfection à cet instantané de Jean-Jacques Georges saisi à Hirson lors de la demi-finale France – Allemagne. La question est maintenant de savoir si, ce soir, la France et ses supporters de la salle Carpentier chavireront de bonheur. En attendant, ce jeune couple a déjà partagé ce moment privilégié qui, chacun l’espère, en appelle d’autres.
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

« A LA FIN GAGNE … CELUI QUI MARQUE LE PLUS DE BUTS ». LE FAIR-PLAY DE THOMAS HERZOG, MAIRE DE SCHRAMBERG.

« Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne ». Cette phrase devenue célèbre fut prononcée par l’avant-centre britannique, Gary Lineker, après la demi-finale épique du 4 juillet 1990 disputée à Turin entre l’Angleterre et l’Allemagne, vainqueur aux tirs au but. Maire de Schramberg et francophone, Thomas Herzog y fait référence lorsque vendredi, au lendemain de la victoire de la France, il répond à son ami Jean-Jacques Thomas et au mail amical qu’il lui avait adressé... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

350 ANCIENS EXPLOITANTS AGRICOLES DÉCOUVRENT LA ROTONDE ET LE PASSÉ FERROVIAIRE HIRSONNAIS.

A l'initiative de Marcel Decorte, Président du Syndicat des Anciens Exploitants agricoles, une fois l'an, l'ensemble de ses adhérents se retrouvent dans un arrondissement axonais pour une journée champêtre. L'édition 2016 fut confiée à la Thiérache et, plus particulièrement, à Maurice Coquart, Maire de Ribeauville, chargé de concocter le programme de la journée.  Après un passage par la ligne Maginot au carrefour de l'Etoile, une halte à Courquain et à l'abbaye de Saint-Michel, éclairés par Dédé Ch'guide, pour terminer par... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

ROTONDE ET TRAIT DU NORD : L'HISTOIRE PARALLÈLE DE LA THIÉRACHE.

Comme la Rotonde SNCF, à l'heure de la mécanisation, Reine de Saint-Eloi et son poulain Gibelote appartiennent, à l'Histoire. Celle d’une agriculture durant laquelle le cheval de trait du Nord dominait les champs et les prairies. Défenseur de la race, Guy Marcoux leur voue un véritable amour et il a tenu a présenter à Hirson deux chevaux qui ne tirent plus aucune charrue mais témoignent d'une époque où l'Homme et l'animal partageaient encore le même destin. Une époque durant laquelle le cheval vapeur et le cheval étaient encore... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2016

TOUR DE FRANCE 1934 : LE PELOTON BLOQUÉ AU PASSAGE À NIVEAU D'HIRSON.

Alors que le cœur de la France bat pour la finale de l'Euro, le Tour de France lui poursuit sa route. Jeudi, lors de l'exposition organisée à la Rotonde par Marcel Bouleau sur l'histoire du chemin de fer à Hirson fut ressortie des archives cette photographie de la seconde étape Lille-Charleville, longue de 192 km du Tour de France 1934 prise au passage à niveau au sommet de la rue Charles de Gaulle qui s'appelait encore rue de Charleville. Bloquée, par l’arrivée d'un train une partie du peloton connut des difficultés à franchir... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]