NOCES D'OR LAGRANGE 2016 JJT micro

Lui aime le jardinage, elle le shopping. Banal ? Sans doute. Pour autant, comme leurs deux filles, Catherine et Sylvie, l’ont évoqué au micro de la salle de l’Eden, Marie-Madeleine et Christian Lagrange vivent une belle histoire d’amour qui après cinquante années de mariage ne saurait confiner à la banalité. Cette vie fut marquée par la célébration de leurs noces d’or après que le 5 novembre 1966, René Carpentier, Maire de Longchamps, ait uni le jeune couple. Née à Vadencourt au lendemain de la guerre, Marie-Madeleine compte huit frères et sœurs. Comme souvent à pareille époque, dès quatorze ans, elle quitte l’école pour travailler dans une entreprise de tissage dans l’ancienne Abbaye de Bohéries.

NOCES D'OR LAGRANGE 2016 couple Catherine Sylvie

Né à Guise en août 1939, Christian Lagrange vit avec trois frères et sœurs et, lui aussi, quitte l’école à quatorze ans pour entrer en apprentissage à l’usine Godin où il y reste jusqu’à ses vingt ans. Après un Service militaire de vingt-huit mois en France, en Allemagne et en Algérie, il travaille à Paris durant quatre nouvelles années. La fête du village de Longchamps va les réunir. Ils s’y marient même avant de s’installer à Hirson où Christian travaillera à la SEIMA pendant trente ans en qualité d’ajusteur, outilleur, mouliste. « Un corps de métier de précision considéré, rappela Jean-Jacques Thomas, comme l’un des plus nobles ».

NOCES D'OR LAGRANGE 2016 JJT dos

En compagnie de leur petite-fille, Léa, Catherine et Sylvie, ont tenu à souligner leur bonheur d’avoir de tels parents. Des parents, émus, de ces marques d’affection, mais heureux de rassembler, en toute simplicité, leurs proches, leurs amis du Champ-Roland, quartier où ils résident. Comme le chante Christophe Maé, pas besoin de chercher le bonheur. Pour eux, le bonheur il est là.