CENTRE HOSPITALIER HIRSON 2016 VISITE ARS réunion syndicats

« A l’initiative de Jean-Jacques Thomas, je tenais à voir comment les choses se passent. En matière de santé publique, je constate que, non seulement, vous êtes en première ligne. Avec une direction tonique et un Président de CME volontaire, un travail remarquable est accompli. Je mesure également les efforts des personnels. On doit vous soutenir et on vous soutiendra ». Au terme de ses quatre heures et demie de visite, Directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS), Jean-Yves Grall s’est montré très clair.

CENTRE HOSPITALIER HIRSON 2016 VISITE ARS JY Grall Martine Tatinclaux JJT

« Je ne promets pas ce que je ne peux pas promettre, dit-il, mais nous vous aiderons à concrétiser vos projets médicaux. Le soutien sera conjoncturel et structurel ». S’agissant des « Urgences », le Directeur général de l’ARS c’est, là encore, voulu rassurant : « La population a besoin d’un phare dans la nuit et pas uniquement dans la nuit ». Pour lui, la proximité que constitue l’union des centres hospitaliers d’Hirson, du Nouvion et de Vervins désormais placés sous la seule responsabilité de Patrick Trépant constitue une chance à saisir : « dans le cadre d’une indispensable complémentarité et d’un projet médical concerté » précise-t-il. 

CENTRE HOSPITALIER HIRSON 2016 VISITE ARS service anti douleurs

La lutte contre les addictions, la santé mentale, la télémédecine constituent autant de dossiers ouverts à Hirson prolongés par une visite des services. « J’ai vu, dit-il, combien votre pédiatre se démène dans la région. Dès cette année, nous engagerons le soutien financier nécessaire, non pas au sauvetage – votre hôpital n’a pas besoin d’être sauvé – mais à son développement ainsi qu’à ceux de Vervins et du Nouvion ».