PARC JULES DÉCAMP 2016 VISITE ÉLUS ÉTÉ vue extérieure

Construit en 1906, fermé 90 ans plus tard, sobre et classique, le collège Jules Décamp, fut abandonné et se dégrada grandement au point d’être en partie ruiné. Priorité municipale, le bel édifice de briques renaît et deviendra une résidence pour personnes âgées. La Municipalité a sollicité l’OPAL afin d’y aménager 23 logements. Un chantier de 2,6 millions d’euros.

PARC JULES DÉCAMP 2016 VISITE ÉLUS ÉTÉ extérieur

Dans le cadre de la réhabilitation du centre ville, cette opération lourde efface une friche urbaine et offre de nouveaux appartements livrés à partir de la fin de l’année pour les premiers. Pas facile cependant, de transformer des salles de classes et des locaux de service en appartements. D’autant que Jean-Jacques Hennequart, le concepteur a dû imaginer une circulation continue entre les logements avec une cage d’escalier et un ascenseur central. Volonté municipale, les façades ont été conservées. Tout comme les planchers bois de belle qualité.

PARC JULES DÉCAMP 2016 VISITE ÉLUS ÉTÉ extérieur façade

Les aménagements extérieurs et deux parcs paysagers garantissent la convivialité, l’indépendance et le calme des locataires. Devant le bâtiment, un cheminement piéton accessible en béton désactivé sera créé depuis l’angle entre les rues Camille Desmoulins et Michelet. L’arrière de l’ancien collège est également aménagé jusque sur les rues Racine et Jean de La Fontaine, là encore avec un cheminement piéton. Des bancs sont, également installés dans le parc intérieur.