NOCES D'OR 2016 AGNÈS DANIEL DERVILLÉE

Les concours et les hasards de la vie professionnelle ont amené Daniel Dervillée à quitter Hirson où il naquit en 1943, cinquième garçon d’une fratrie de quinze enfants. Après ses débuts à Sougland, à la SEIMA et chez Digue, en 1965, il passe, en effet, le concours de gardien de la paix et intègre la police parisienne. Fiancé à Agnès qu’il a connu à la SEIMA, il se marie en Mairie d’Hirson le 13 août 1966. A sa demande, il est muté au Commissariat de Police d’Hirson le 1er juin 1971 où après un nouveau concours il est nommé Brigadier de police en 1974 jusqu’en 1997, année où il prend du galon à Lille puis à Fourmies. Promu Major en 1992, il exerce alors la fonction de Commandant du corps urbain au Commissariat de police de Thonon-les-Bains jusqu’a sa retraite en avril 1997. 

Son épouse, Agnès fréquente l’école du Centre jusqu'à son certificat d’études et travaille ensuite à la SEIMA et chez Devouge et Dupont avant de suivre son époux. Samedi, à l’occasion de leurs noces d’or, Adjointe au Maire, Marie-Claude Clouet rappela la vie du couple marquée par la naissance de Sandrine, née à Amiens le 13 août 1971, jour du cinquième anniversaire de son mariage, puis de Damien, le 28 septembre 1979. La famille compte également  cinq petits-enfants, quatre garçons et une fille.