CC3R CONSEIL SEPT 2016 intervention JJT

Jean-Jacques Thomas l’a rappelé hier soir lors du Conseil communautaire en proposant à ses collègues une modification des statuts de l’intercommunalité : la loi « NOTRe » bouleversera le paysage institutionnel en lui confiant de nouvelles responsabilités et non des moindres. Alors que les départements ne disposent plus d’aucun moyen pour soutenir le développement économique confié aux Régions, seules les communautés de communes peuvent maintenant s’engager dans l’aménagement des parcs d’activités et accompagner les entreprises. Ainsi, la notion d’intérêt économique est élargie à toutes les zones d’activités. Il en va de même pour le tourisme.

CC3R CONSEIL SEPT 2016 salle

Par ailleurs, au 1er janvier 2017, les communautés de communes devront assurer l’aménagement, l’entretien et la gestion des aires d’accueil de gens du voyage. De même, leur est attribuée la collecte et les traitement des déchets. « Une compétence, précisa Jean-Jacques Thomas, assurée par les Trois-Rivières depuis … octobre 2002 ». Lors du Conseil tenu à Buire, le Président salua, du reste, l’esprit d’initiative et la vision de la communauté de communes déjà compétente en matière d’assainissement, depuis 2008 pour le collectif et 2203 pour le non collectif.

CC3R CONSEIL SEPT 2016 Bureau

« Nous avons pris de l’avance et nous avons eu raison » ajouta Jean-Jacques Thomas en invitant ses collègues à faire de même pour assurer la distribution d’une potable en quantité suffisante. De toute façon, les Trois rivières devront l’avoir fait, au plus tard, au 1er janvier 2020. Il en sera de même deux ans plus tôt pour la lutte contre les inondations. Un sujet sensible dont le Président de l’intercommunalité souhaita, pour des raisons d’efficacité et de coût mutualisé sur six départements, qu’elle doit transférée à l’Entente interdépartementale.