CUEILLETTE_POMMES_2016_jeunes_femmes

Depuis le 13 septembre, la sixième campagne de cueillette de pommes est démarrée. En fonction de la météo, elle devrait s’achever début novembre. D’ici quelque là, 130 cueilleurs de tous âges s’activent, non pour ramasser, mais pour récupérer les fruits sur l’arbre. Un gage de qualité indispensable à la fabrication d’une compote de qualité : les fameuses « Pom’potes ». L'objectif industriel est, en effet, d’atteindre 80 % de la production en récolte manuelle pour 20 % mécanisés.

CUEILLETTE_POMMES_2016_pommes_arbres

Ce travail est engagé dans les vergers de six producteurs de Thiérache. La cueillette n’est, d’ailleurs, pas sans rappeler les vendanges qui viennent de s’achever en Champagne. Les équipements et la technique, mais également de la constance et un effort dans la durée s’avèrent indispensables. Face à une demande croissante, l’approvisionnement en pommes doit, en effet, être sécurisé. 

CUEILLETTE_POMMES_2016_cueilleuse_bonnet

Même limitée dans le temps, cette opération engagée sur Hirson, Martigny, Harcigny Mondrepuis et La Flamengrie est teintée d’espoirs. « Cette expérience – tremplin, explique Nathalie Winkel, Directrice du PLIE, particulièrement engagée dans la recherche d’emplois, permet à tous d’acquérir des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être nécessaires à l’exercice d’une future activité professionnelle. Même pour deux mois, parfois recherché depuis longtemps, l’emploi est là avec, à la clef, un salaire qui peut atteindre 2 000 € pour six semaines de travail ».