GENDARMERIE PANNEAU 2015

Rapidement, dès l’arrestation du conducteur qui, samedi vers 5h30, a fauché Olivier Grimont, la Gendarmerie a reconstitué les circonstances du drame intervenu à Hirson, devant le 3, rue Alexandre Dumas. Après avoir percuté la victime, projeté contre le mur d’une habitation, le conducteur a pris la fuite. Il fut, cependant, interpellé à Buire en début de soirée. Placé en garde à vue, Germain Renaud, dix-huit ans, demeurant route de Fourmies à Mondrepuis, a alors levé les points d’ombre et fourni les explications vérifiées par l’enquête.

Non seulement, les deux hommes se connaissent, mais ils ont passé une partie de la nuit dans une discothèque des Ardennes. En ramenant à Hirson Olivier Grimont, face à lui, au volant de sa voiture, Germain Renaud a réalisé des dérapages au frein à main. Il n’a, cependant, pu maîtriser sa voiture. Le choc se révéla particulièrement violent. Alors que le conducteur s’enfuyait, les secours constatent la gravité d’une blessure qui oblige les chirurgiens saint-quentinois à procéder à l’amputation de la jambe touchée. Déféré hier devant le Tribunal de Grande Instance, Germain Renaud a été condamné à deux ans de prison, dont un an avec sursis. Il devra faire l’objet de soins. Son permis de conduire est annulé et il ne pourra le repasser avant dix-huit mois. Sitôt ce jugement, il fut transféré à la Maison d’arrêt de Laon.