SAINS-RICHAUMONT 2017 VISITE MINISTRE INTÉRIEUR façade Gendarmerie

Il n’a pas manqué de saluer amicalement Jean-Jacques Thomas et de souligner le (bon) travail parlementaire accompli par Jean-Louis Bricout, cependant à Sains-Richaumont, le Ministre de l’Intérieur était d’abord présent pour mettre en exergue le nouveau dispositif qu’il a lancé début février avec les brigades territoriales de contact. Comme en Thiérache, elles ont pour objectif de favoriser une plus grande présence des militaires sur le terrain. « Expérimentée pour une durée de six mois, expliqua Bruno Le Roux, l’opération vise à renforcer la qualité de la relation qu’entretiennent les gendarmes avec les élus et la population ». « C’est, dit-il, un véritable service de proximité ».

SAINS-RICHAUMONT 2017 VISITE MINISTRE INTÉRIEUR GENDARMERIE intervention Bruno Leroux

La petite unité thiérachienne appartient donc aux trente brigades sur les 3 111 que compte, en France, la Gendarmerie nationale. Vingt-quatre départements bénéficient de l’expérience. Sur chacune d’entre elles, les gendarmes disposent de nouveaux moyens technologiques leur permettant de traiter, sur le terrain, une part importante de l’activité auparavant effectuée dans les locaux de l’unité, renforçant ainsi leur présence sur le terrain.

SAINS-RICHAUMONT 2017 VISITE MINISTRE INTÉRIEUR arrivée

Comme l’expliquèrent concrètement, le Colonel Mendès et le Commandant Hollard, les gendarmes de Sains-Richaumont se voient décharger de certaines missions comme, par exemple, certaines tâches administratives afin qu’ils puissent se déplacer au plus près des populations et renforcer les contacts et le renseignement. Ils sont, pour cela, équipés de téléphones portables et de tablettes pour, par exemple, identifier un véhicule en temps réel. « C’est, précisa encore le Ministre, en citant le général Lizurey, Directeur général de la gendarmerie nationale, l’occasion de renforcer la visibilité et le maillage territorial efficace des Gendarmes, amenés à s’adapter en permanence aux évolutions de la délinquance et aux mouvements de la population ».