VISITE GILLES PARGNEAUX 2017 ANY FERME BOUXIN

Un café avec sa mère de 91 ans, dont l’activité intellectuelle et politique ne cesse de le surprendre et Gilles Pargneaux s’est, ensuite, lancé dans un marathon dans ce qu’il considère, à raison, être son jardin. A Any-Martin-Rieux, l’exploitation agricole de Céline et Renaud Bouxin fut, certes, l’occasion d’évoquer la Politique Agricole Commune (PAC) et le CETA, l’accord de libre échange avec le Canada auquel il s’est opposé, mais également ses matches de football avec le FRA et Lindekens, en défense, ou de hand avec Naméche, dans les buts, lui le pivot hirsonnais.

VISITE GILLES PARGNEAUX 2017 EBERSPÄCHER Francis Maine

Saint-Michel lui permit de rencontrer le nouveau directeur d’Eberspächer, Francis Maine, arrivé en janvier, mais, également, d’échanger nombre de souvenirs avec Max Beaufort. A Hirson, le Député européen est chez lui et sa complicité avec Jean-Jacques Thomas, copain de lycée, est bien connu. Les deux hommes ont, ainsi, évoqué l’Europe, celle qu’ils appellent de leur vœux lorsqu’ils défendent l’étiquetage de la viande fraîche et le steak haché frais et tracé, le premier au Parlement européen, le second dans son restaurant municipal scolaire.

VISITE GILLES PARGNEAUX 2017 FSE ATELIERS SOLIDAIRES

Ces concordances se prolongent lors de la visite des ateliers d’insertion du CCAS. Jean-Jacques Thomas y trouve matière à espérer pour 130 personnes et Gilles Pargneaux, la preuve que l’économie circulaire qu’il défend à Bruxelles constitue l’avenir. Tous deux saluent en même temps le bien fondé du FSE et ses 4,9 millions alloués aux quatre PLIE de l’Aisne, dont celui des Trois-Rivières. Et lorsque le Maire lance son projet de méthanisation, en écho, le Parlementaire lui répond que l’Europe sera au rendez-vous. Après une réunion en Mairie et un passage par l’assemblée générale du club d’athlétisme, il est près de minuit lorsque les deux hommes se quittent. Pour mieux se retrouver.