VISITE GILLES PARGNEAUX 2017 FERME ANY Gilles Pargneaux Mathieu Canon

Alors que l’élevage français est fragilisé, le CETA prévoit de porter les exportations canadiennes à 50 000 tonnes de viande bovine contre 4 162 actuellement et 75 000 tonnes de viande porcine contre 5 549 aujourd’hui. D’autant plus que ces chiffres ne prennent pas en compte la future sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. D’où l’interpellation de Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, par Gilles Pargneaux, lui réclamant une étude d’impact du CETA sur la filière bovine française.

De même, pour les appellations d’origine contrôlée, sur les 1 400 que compte l’Union, seules 143 européennes et 42 françaises seront protégées au Canada. Cette liste devrait être élargie. D’où la demande de Gilles Pargneaux d’y faire figurer le Maroilles.