RESIDENCE JULES DECAMP INAUGURATION 2017 parc

Voici deux ans, la « Facho sphère » se déchaîne. Les amateurs de « Fake news » en sont sûrs. Ils en ont même les preuves (sic) vérifiées en Mairie : la réhabilitation de l’ancien collège Jules Décamp permettra d’accueillir une centaine de réfugiés et, parmi eux, de nombreux musulmans (!). Chantal H. et bien d’autres relaient alors les fausses informations aux relents racistes. Il est vrai qu’à chaque nouveau lotissement, la même (grosse) ficelle est déroulée. A n’en pas douter pour les résidences autonomies, elle servira à nouveau.

En attendant, Jean-Jacques Thomas s’est amusé de ces délires pour mieux les dénoncer. « Ces appartements sont, maintenant, livrés. A qui ? s’interrogea-t-il, A des migrants susurrait la rumeur. Tous les locataires sont, par nature, des migrants. Certains viennent de communes voisines, Origny, Neuve-Maison, Landouzy-la-Ville et Saint-Michel pire encore, certains sont originaires d’autres quartiers d’Hirson. Quelle insupportable migration ! ».

RESIDENCE JULES DECAMP INAUGURATION 2017 Marie-France Guérin

D’ajouter, « ce discours de haine véhiculé par la toile, ce refus de l’autre n’est malheureusement pas nouveau. A son époque, Jules Décamp a connu le dénigrement, la diffamation et les pamphlets. Il les a combattus et les a vaincus. L’obscurantisme demeure intemporel. Mais la lumière revient toujours. C’est une leçon à ne jamais oublier. Alors, je le dis : bienvenue aux nouveaux locataires de la Résidence Décamp, bienvenue à Hirson où l’accueil n’est pas un vain mot ! ».