23 mars 2017

AU FAIT, ILS SONT OÙ LES MIGRANTS DE LA RESIDENCE JULES DÉCAMP ?

Voici deux ans, la « Facho sphère » se déchaîne. Les amateurs de « Fake news » en sont sûrs. Ils en ont même les preuves (sic) vérifiées en Mairie : la réhabilitation de l’ancien collège Jules Décamp permettra d’accueillir une centaine de réfugiés et, parmi eux, de nombreux musulmans (!). Chantal H. et bien d’autres relaient alors les fausses informations aux relents racistes. Il est vrai qu’à chaque nouveau lotissement, la même (grosse) ficelle est déroulée. A n’en pas douter pour les résidences autonomies,... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2017

NOUVELLE LOCATAIRE, ANNE-MARIE FRAYON NE BOUDE PAS SON PLAISIR.

Dans les vingt-trois logements aujourd’hui occupés de la Résidence Jules Décamp, les locataires saluent tous leur qualité de vie dans des appartements au sein desquels Jean-Jacques Hennequart a privilégié la lumière, l’isolation et une domotique appréciés au quotidien. Mère de quatorze enfants et auparavant à la ZAC, a près de 85 ans, Anne-Marie Frayon a d’ailleurs fait visiter les lieux avec simplicité et le plaisir de recevoir à domicile une Ministre, un Député, un Maire et une délégation conduite par le Président de l’Office... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2017

CLAUSE SOCIALE SUR LES CHANTIERS PUBLICS : LE COURAGE ET LA VOLONTÉ DE THIERRY GUÉRIN.

Mise en place par le PLIE des Trois-Rivières en 2011 par Nathalie Winkel, la clause sociale permet à des demandeurs d’emploi d’être prioritaires sur des chantiers publics. Un pourcentage d’environ 5% du montant des travaux permet d’embaucher un ou plusieurs ouvriers. Ce fut, notamment le cas pour la réhabilitation de l’ancien Jules Décamp. Sur trois  lots, 735 heures ont ainsi été confiées à quatre personnes. Deux ont ensuite été embauchées en CDI. C’est le cas de Thierry Guérin arrivé pour une mission ponctuelle au sein de... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2017

LES PORTE-DRAPEAUX, FIDÈLES SENTINELLES DE LA MÉMOIRE.

Quels que soient la météo, l’âge ou les circonstances, les porte-drapeaux accompagnent autant le calendrier patriotique que leurs camarades à leur dernière demeure. Bénévoles, outre la subvention municipale, leurs frais de déplacement sont rendus possibles par la traditionnelle vente de calendriers. Y compris la journée détente de pêche, la visite des illuminations parisiennes ou la dinde, les chocolats et le stylo offerts pour Noël. L’assemblée générale tenue à l’escadron de Gendarmerie mobile en présence du Commandant Gagatek... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2017

L’HOMMAGE RENDU AU COMMANDANT GAGATEK.

Comme le veut la tradition, à l’issue de l’assemblée générale, l’ensemble des porte-drapeaux ont convergé vers le monument érigé à la mémoire des gendarmes mobiles. La minute de silence et la Marseillaise suivirent le dépôt de gerbe par le Président Pierre Fiécha, Jean-Jacques Thomas, le Président départemental et le Commandant Gagatek. Ensuite, l’ensemble des porte-drapeaux ont posé pour la traditionnelle photo de famille en compagnie du chef de l’escadron 22/9, prochainement appelé à faire valoir ses droits à la retraite.
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]