US BHT PÉRONNE 2017 tacle sur Lottin

Pour avoir de la chance, il faut, paraît-il, toucher du bois. Hier, les Hirsonnais ont, donc, été très chanceux. Entre deux transversales (11e et 64e) et trois poteaux (20e, 55e, 60e), ils ont, au moins, forcé le destin. Même s’ils n’ont pas encore retrouvé leur maîtrise du jeu du début de saison, s’ils continuent à abuser des longs ballons au détriment du jeu court et que la circulation fait toujours défaut, cette fois, l’envie est là.

US BHT PÉRONNE 2017 Pétrossi but 1

D’ailleurs, d’entrée, Fradj supplée son gardien (5e) puis Julien Pétrossi trouve le haut de la transversale (11e) avant de frapper le poteau (20e). Toujours en mal de réussite, Langlet bute sur le gardien (21e). Hirson pousse. Il faut d’ailleurs attendre la demi-heure pour voir Péronne et Wiart ajuster leur premier tir cadré. Le second sera, cependant, le bon. Fradj se faufile entre trois défenseurs. Il trouve la niche entre Catry et son poteau : 1-0 (31e). Belle leçon de réalisme. 

US BHT PÉRONNE 2017 reprise Monvoisin

Heureusement, sur corner, Nicolas Pétrossi trouve, lui, la tête de Julien pour une égalisation entre cousins : 1-1 (35e). Monvoisin apporte, lui aussi, sa touche offensive. Limpide, sa reprise de volée transperce la défense (notre photo), mais Boinet sauve sur la ligne (42e). Dans les arrêts de jeu, Julien Pétrossi s’arrache devant le but pour réussir un doublé salvateur : 2-1 (45+2e).

US BHT PÉRONNE 2017 Langlet Devouge

Il cependant dit que, particulièrement accrocheur, Péronne ne lâcherait rien. Sur un centre de Debroy, Dembélé reprend au point de penalty : 2-2 (48e). Tout est donc à refaire. Par manque de précision, l’U.S BHT s’use devant et sur le but adverse. Langlet trouve la base du poteau droit (55e) tout comme Nicolas Pétrossi sur un second coup-franc. Servi par Monvoisin, Langlet n’est toujours pas plus heureux et, à son tour, accroche le haut de la transversale (64e). Difficile d’’être plus malchanceux. Heureusement pour les Thiérachiens, rentré en jeu comme Lemaire, Marcoux déborde et sert Langlet qui, ainsi, met fin à sa longue période de disette : 3-2 (78e). Ouf ! Devouge sauvera encore devant Marcoux (90e), mais, après Clermont, l’essentiel est préservé !