FESTIVAL JAZZ 2017 ROBYN BENNETT micro 2

« Bonsoir Hirson. Comment ça va ? Je suis très heureuse d’être ici avec mon groupe « Bang Bang ». L’entrée en scène peut paraître sinon convenue, du moins conventionnelle. Toute de rouge vêtue, sur scène, l’Américaine Robyn Bennett l’est nettement moins. Elle a incontestablement le groove. Elle se veut proche du public et elle le fut. Idéalement servie par Gino Chantoiseau, à la contrebasse, Max Mastella, à la guitare, David Pouradier-Duteil, aux percussions, et Xavier Sibré, au sax ténor et baryton, et Ben Van Hille, le compositeur - arrangeur au trombone, la chanteuse sut mettre l’ambiance.

FESTIVAL JAZZ 2017 ROBYN BENNETT accroupie 2

Une ambiance folle avec évidemment « Crazy for you, Crazy for me » ou lors d’un hommage rendu à Georges Michael. De son séjour à la Nouvelle-Orléans, originaire du Nord de la Pensylvanie, Robyn Bennett a ramené plusieurs compositions dont « St James » ou « The big easy », le surnom donné à la capitale de la Louisiane, berceau du jazz.

FESTIVAL JAZZ 2017 ROBYN BENNETT micro musiciens bleus

Avec un public chargé de donner de la voix et de rythmer cette fin d’après-midi, la clôture de cette 14e édition combla des spectateurs, venus de loin pour certains et ravis après André Manoukian, la veille, de découvrir une telle programmation. « Okay, it’s all right », enchaîna l’artiste. Effectivement, salle de l’Eden, tout allait bien !