PRÉSIDENTIELLES WÉO 2017 JJT gros plan

« Lorsqu’on est engagé dans un parti politique, on y est fidèle et on fait campagne jusqu’au bout ». A Lille, dans les studios de la télévision « Wéo », avant de répondre aux questions d’Hervé Favre, pour « La Voix du Nord », Mickaël Tassart, pour « Le Courrier Picard » et Pierre-Jérôme Montenot, pour « Wéo », Jean-Jacques Thomas a rappelé ce que loyauté voulait dire. « D ‘autant plus, rappela-t-il, qu’à une semaine du premier tour, plus de 30 % des électeurs ne savent pas encore ce qu’ils feront dimanche ». Sur le thème régional « Cher(e) Président(e), que ferez-vous pour les Hauts-de-France ? », face à Alexis Salmon (FN), Christophe Itier (En Marche), Sébastien Leprêtre (LR) et Ugo Bernalicis (France Insoumise) réunis autour de la même table, le porte-parole axonais de Benoît Hamon s’adressa notamment au représentant du Front National et, plus largement, à celles et ceux qui souhaitent quitter l’Europe.

PRÉSIDENTIELLES WÉO 2017 JJT table

Il leur rappela que le canal « Seine-Nord », seul capable de hisser Calais, Lille et Dunkerque à la hauteur d’Anvers et Rotterdam en accueillant les bateaux à grands gabarits, bénéficie sur les 4,5 milliards d’euros de 40 % de crédits européens. Pas moins de 13 000 emplois seront créés pour mener le chantier à bien puis 50 000 sur les plateformes multimodales. Même chose, pour la Politique Agricole Commune qu’entend supprimer Marine Le Pen : « Est-ce que le budget français est capable de compenser l’aide européenne dont ne peuvent se passer des agriculteurs déjà en difficulté ? ». Evidemment pas !

PRÉSIDENTIELLES WÉO 2017 JJT écran bandeau

A la question de savoir quelle sera la première mesure prise par Benoît Hamon, le Maire d’Hirson s’est montré très clair. Pour lui, les Français attendent un coup de pouce en faveur de leur pouvoir d’achat. De s’interroger : « Voir le RSA passer de 536 € à 600 € est-ce indécent ? Grâce au revenu universel, permettre à un étudiant qui travaille un jour par semaine toucher, non plus 231 €, mais 749 € ; à une vendeuse au SMIC à mi-temps, non plus 576 €, mais 973 € et à un couple d’ouvriers au SMIC, non plus 2 304 €, mais 2 694 € est-ce honteux ? ». D’ajouter, « pendant ce-temps, François Fillon propose d’augmenter de deux points la TVA, l’impôt le plus injuste qui soit ! Décidément, la Droite et la Gauche, ce n’est la même chose ! ».