EFFRY CENTENAIRE LAZARET 2017 Igor Kiritchenko

Ce n’est pas un hasard. Devant la porte reconstituée du Lazaret, Igor Kiritchenko a choisi la Sarabande de la deuxième suite de Jean-Sébastien Bach, l’une des pièces jouées le 11 novembre 1989 lors du concert improvisé par Rostropovitch devant le mur de Berlin. Pas très loin de Check Point Charlie, l’image fera le tour du monde. Elle est symbole de liberté. Une liberté qui fut refusée aux victimes du camp d’Effry.