PAUL VÉRON JJT Nicolas Basselier

« Vous dîtes avoir besoin de chacun. Nous avons, nous, besoin de croire en vos promesses. En matière de désenclavement, nous avons besoin de la mise à 2 fois 2 voies de la RN2 de Laon jusqu’au département du Nord. Nous avons besoin de la mise à 2 fois 2 voies de la RD 1043 d’Hirson à l’A 304 et de la RD 29 d’Hirson à Saint-Quentin en passant par La Capelle et Guise ». Dans une lettre ouverte adressée, hier, au tout nouveau Président de la République, Jean-Jacques Thomas, Président de la Communauté de communes des Trois-Rivières, Paul Véron, son homologue de la Thiérache du Centre, Pierre Didier, au nom de la Communauté de communes des Portes de Thiérache, et Hugues Cochet, Président de la Communauté de communes Sambre-Oise, ont parlé d’une seule voix pour réclamer un plan Marshall en faveur de la Thiérache.

PAYS THIÉRACHE CONTRAT RURALITÉ 2017 signataires Jean-Michel Baylet

« Issus de familles politiques différentes, depuis longtemps déjà, ajoutent-ils, nous avons en commun l’intérêt général. Or, aucun réseau autoroutier ne dessert notre territoire. Nous sommes à plus d’une heure d’une gare TGV. Pour nous, le « goût de l’avenir » que vous évoquez conserve celui de l’amertume ».

Reprenant l’engagement d’Emmanuel Macron en faveur d’une « Europe refondée et relancée », à l’instar du programme européen transfrontalier « Interreg », les quatre élus thiérachiens réclament un plan d’investissement européen pour les projets d’avenir, mais, tout autant, « pour améliorer le quotidien de nos concitoyens : insertion sociale et professionnelle, programmes pour la jeunesse, réfection des quartiers et des villages, réhabilitation des espaces publics, politique novatrice d’aménagement du territoire, péréquation fiscale renforcée ». Pour les y aider, ils demandent à « l’Union européenne de garantir sur nos territoires les prêts à taux zéro que les banques pourtant sauvées par la puissance publique nous refusent ». 

PAYS THIÉRACHE CONTRAT RURALITÉ 2017 JM Baylet tribune

Soulignant que, même majoritaires et « séduits par les sirènes frontistes », les électeurs thiérachiens « n’épousent pas tous les thèses extrémistes », les Présidents des quatre Communautés de communes demandent au Président de la République de passer du discours d’investiture aux actes. « Vous avez justement rappelé, notent-ils, la nécessité de protéger les Françaises et les Français qui se sentent oubliés par ce vaste mouvement du monde. Vous avez promis de nous écouter ». Ils s’adressent donc au locataire de l’Elysée avec l’espoir d’être entendus et que leurs demandent soient prises en considération.

Pour preuve, Jean-Jacques Thomas, Paul Véron, Pierre Didier et Hugues Cochet avouent être prêts à s’engager. « Vous estimez sans doute que nos demandes sont considérables, précisent-ils, Autant que la tâche qui vous attend. Vous êtes persuadé que nous pouvons, « ensemble, écrire l’une des plus belles pages de notre Histoire. Alors, Monsieur le Président, avec nos respectueuses salutations emplies d’espoir, nous vous invitons, ensemble, à écrire un nouveau chapitre de l’Histoire de la Thiérache ».