GONZAGUE DE BARBA

Le PDG de l’entreprise de travaux publics CGCR était connu et unanimement apprécié. Avec ses équipes, il venait d’achever la réfection de la rue de Verdun à Buire et devait commencer celle de la rue Camille Desmoulins à Hirson. Cependant, l’homme aimait, également, la nature que son père lui avait appris à connaître. S’il était chasseur et présidait depuis de nombreuses années une société dans le massif de Saint-Michel qu’il louait à l’ONF, pas question de tuer sans raison. Vendredi soir, avec un ami, comme il le fait régulièrement, il part en 4x4 à la recherche de brocards et de sangliers. Pour le seul plaisir de les apercevoir. 

GONZAGUE DE BARBA ACCIDENT

A l’aller, Gonzague De Barba ouvre les barrières de fer qui barrent le chemin de l’ancien dépôt militaire. Un terrain, là encore loué à l’ONF, et qu’il a transformé en réserve. Au retour, vers 23h, l’une des barrières s’est, en partie refermée. Au volant de son véhicule, Gonzague De Barba ne la voit pas. Elle passe entre le pneu et l’aile avant droite. Elle pénètre dans l’habitacle et le transperce. Il est tué sur le coup. La nouvelle de sa mort a bouleversé ses nombreux amis et laisse chez ses proches une immense douleur.