ROSIÈRES US BHT 2017 but Freytag

Jamais vraiment inquiétée, l’U.S BHT aura donc construit en première période une qualification qui ne souffre aucune discussion. Plus réalistes que la semaine précédente, les Hirsonnais auront, cependant, touché la barre à deux reprises – c’est une tradition qui leur porte chance - par Pétrossi (10e) et Leporcq (90 +1e) et vu deux buts refusés à Anciaux (67e) et Leporcq (75e). Heureusement, lancé par le même joueur, Freytag résiste à Bourse puis à Czekai avant de glisser un pointu opportuniste (16e) : 0-1 (notre photo). Le plus dur est fait.

ROSI_RES_US_BHT_2017_Leporcq_d_fenseurs

Cependant, pour ne pas douter, Leporcq transforme un coup franc au ras du poteau d’Hernu (31e) et réussi, ainsi, un break somme toute logique. Tout en combinaisons, souvent à une touche de balle, ses coéquipiers prennent le jeu à leur compte. De plus, même mené, Rosières ne parvient pas à emballer la rencontre. Anciaux est même à deux doigts de la tuer (29e). Il y contribue cependant en se faisant passeur décisif lorsque, décalé par Pétrossi, il trouve Freytag pour un doublé salvateur (31e) : 0-3. Le jeune Leclère sortira bien un coup franc cadré (34e), mais, ce sera là, sa seule véritable intervention.

ROSI_RES_US_BHT_2017_Anciaux_Clincke_P_trossi

Suffisance ou relâchement, à la reprise, les Axonais se montrent moins entreprenants. La fluidLa dernière occasion, ité du début de match leur fait défaut et Rosières en profite pour revenir grâce à Ledent (57e) : 1-3. Cette baisse de régime n’empêche nullement Langlet d’obliger Hernu à claquer en corner (65e) puis le même gardien à récupérer, couché, une tentative de Clincke (84e). Exception faite de la barre de Leporcq, ce sera la dernière occasion.