ONF VISITE CONSEIL MUNICIPAL 2017 chalarose frêne

La grande majorité des frênes de la forêt risque fort de disparaître contaminée par un champignon pathogène découvert en Pologne dans les années 90 et transporté par le vent. Jean-Paul Copeau limite même leur survie à 10 %. La chalarose est déjà visible sur certains sujets. Pour le technicien de l’ONF, le pourrissement des racines laisse craindre une chute des arbres. Les parcelles riches en frênes vont donc faire l’objet d’un soin particulier avec des éclaircies prévues en 2019 dans le cadre d’une opération sanitaire avec un abattage avant que l’épidémie ne s’y propage.