GENDARMERIE PANNEAU 2015 2

Ils sont quatre, deux frères respectivement âgés de treize et quatorze ans, et deux adolescents de quinze et seize ans. Ce week-end, ils ont commis plusieurs dégradations sur des véhicules, des établissements publics, des tags sur les murs et s’en sont même pris à un transformateur rue de Lorraine. Plus grave, ils se sont faits ouvrir la porte d’une personne déficiente avant de lui dérober ses clefs.

Leur équipée débuta à 20 heures. Déjà depuis plusieurs jours, la Gendarmerie avait multiplié les patrouilles. Alors que le groupe avait déjà jeté sur la chaussée et dans les propriétés de particuliers, du ballast des voies de chemin de fer de la rue Albert 1er, les militaires hirsonnais renforcés par les réservistes et le PSIG les ont interpellés en flagrant délit vers 23h.

Fait rare, compte-tenu de leur âge, les quatre jeunes ont été placés en garde à vue, prolongée lundi. Le Substitut du Procureur de la République les a entendus hier matin avant leur présentation devant le juge des enfants. Les deux frères vont faire l’objet d’un suivi socio-judicaire renforcé de six mois et de mesures de réparation pénale proposées par Jean-Jacques Thomas en Mairie d’Hirson. Le troisième inculpé est mis en examen avant son prochain jugement et le quatrième est placé, à Saint-Quentin, en foyer éducatif de la protection judicaire.