GILLES PARGNEAUX GLYPHOSATE HIRSON 2017 agriculteursAvant le 17 décembre, l’Union européenne aura à se prononcer sur le prolongement ou non de l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate dont le « Round up », l’herbicide le plus connu, est reconnu « cancérigène probable ». Jeudi, en Commission Environnement du Parlement européen, Gilles Pargneaux a proposé une prolongation de trois ans. Il semble qu’une extension à cinq ans puisse recueillir une majorité de suffrages. En attendant le vote en séance plénière du Parlement le 24 octobre, l’Eurodéputé a rencontré une délégation d’agriculteurs des Trois-Rivières pour évoquer avec eux les solutions alternatives au désherbage des parcelles agricoles.

NON AU ROUND UP650 000 tonnes de glyphosate sont, en effet, épandues chaque année dans le monde, dont 8 000 tonnes en France. Le retour à des moyens mécaniques plus fréquents, l’augmentation de la charge de travail, l’utilisation d’herbicides plus chers et, à ce stade, moins efficaces, ne peuvent être niés tout comme la perte de productivité et de compétitivité ainsi que les importations hors Union européenne. Pour Gilles Pargneaux, la transition vers une agriculture durable passe, à terme, par la disparition du glyphosate toujours vendu dans les rayons de supermarchés hirsonnais !