EFFRY 11 NOVEMBRE 2017 garde à vousA Effry, célébrer le 11 novembre et fêter l’armistice revêt toujours un caractère particulier. Qu’il s’agisse d’Alain Michel, le Maire, ou de Jean-Jacques Thomas, à quelques centaines de mètres du monument aux morts, l’ossuaire russe et roumain inspire les discours. Si besoin était, il témoigne de la dureté du conflit dans cette zone occupée et de la volonté de réduire au rang de travailleurs forcés les prisonniers étrangers.

EFFRY 11 NOVEMBRE 2017 intervention Alain MichelEloigné du front et des batailles, chaque jour, Effry voit les morts tomber. Pas moins de 681 prisonniers vont y périrent dans des circonstances dramatiques, exterminés dans un bâtiment de l’ancienne fonderie transformée en lazaret. Voici cent ans, le 4 novembre 1917, ce mouroir fermait ses portes avec, tragique ironie, pour ultime victime, une infirmière allemande.