PACS FANNY HUBIÈRE ET RÉMI MERCIERDepuis le 1er novembre, l'enregistrement des pactes civils de solidarité est transféré à l'officier d'état civil. Le passage du PACS en mairie, et non plus au tribunal, marque sans aucun doute l’institutionnalisation de la démarche et une proximité appréciée des couples. Mardi, Jean-Jacques Thomas a, ainsi, reçu les consentements de Fanny Hubière et de Rémi Mercier, tous deux domiciliés à Hirson, 140, rue Albert 1er.