ANTONIO VILLA DÉPART RETRAITE 2017 AV pupitre« Tonio appartient à ces agents municipaux que l’on ne regarde pas toujours ; auprès desquels on passe, parfois, sans même leur jeter un regard. Pourtant, ils sont indispensables à la propreté de la ville » explique Jean-Jacques Thomas. Chaque jour, avec son chariot, son balai et sa pelle, il parcourt onze kilomètres pour ramasser les papiers et détritus jetés par les autres.

ANTONIO VILLA DÉPART RETRAITE 2017 groupeA son arrivée d’Italie en 1976, comme nombre de ses concitoyens, Antonio Villa débuta en fonderie, en qualité de dresseur à Haybes-sur-Meuse, avant de travailler dix-huit années durant à la SBCA, de Saint-Michel. L’entreprise fermée, il achève aujourd’hui sa carrière au sein des services municipaux.

SERVICES TECHNIQUES DÉPART ANTONIO VILLA 2017

Attachant et perfectionniste, discret et courageux, son CAE-CUI lui a permis d’atteindre l’âge de la retraite. Ses collègues ont donc tenu à saluer sa bonne humeur légendaire agrémentée de son accent chantant et, comme l’indiqua son chef d’équipe, Thierry Renaux, d'une conscience professionnelle hors du commun. Du reste, tous lui ont offert un cadeau et un chariot miniature en souvenir de celui qu’il pousse depuis 2012.