EBERSPÄCHER 2018 VISITE PRÉFET groupe entréeLa rationalisation de l’outil de production demeure une constante. Chez Eberspächer, le rapprochement de la logistique ira de pair avec un changement d’orientation directement lié à la fin programmée du diesel. En effet, la grande majorité des pots d’échappement catalytique concernent ce type de moteur. A court terme, l’essence est donc appelée à devenir la norme.  

ÉBERSPÄCHER 2018 VISITE PRÉFET Nicolas BasselierDans le même temps, l’entreprise a débuté le démontage de ses anciens bâtiments. Les deux friches de 7 900 m2 et 8 500 m2 laisseront la place à une extension de l’unité de production visitée par Nicolas Basselier, Préfet de l’Aisne, et Jean-Jacques Thomas. L’occasion pour le Directeur général, Francis Maine, d’évoquer la position renforcée de l’unité saint-michelloise au sein du groupe allemand et sa capacité à faire valoir ses atouts par rapport à d’autres pays. Avec ses 400 salariés, Eberspächer apparaît donc à même de négocier le virage capital de l’après diesel.