FESTIVAL JAZZ 2018 BRASS BAND LAONNOIS JJTA la veille de rendre hommage à Didier Lockwood, la soirée de jeudi du Festival s’est très judicieusement penchée sur deux formations axonaises : Le Brass-band du Laonnois et l’Orchestre d’harmonie de la ville d’Hirson. « Nous respectons ainsi la volonté et la vocation d’enseignant de Didier Lockwood en invitant sur la scène de l’Eden de jeunes musiciens en devenir » a, d’ailleurs, souligné Jean-Jacques Thomas, en présentant cette troisième soirée au public.

FESTIVAL JAZZ 2018 BRASS BAND LAONNOIS publicLes quelques trente cuivres du Brass-band du Laonnois dirigés par Camille Geoffroy également professeur au Conservatoire d’Hirson ont ouvert le bal. Avec « Macarthur Park », de Jim Webb, « The Florial dance », de Kate Moss, « Moon River » d’Henry Mancini. Le ton n’était pas seulement donné, il était excellé.

FESTIVAL JAZZ 2018 BRASS BAND LAONNOIS salutUne magnifique notion de virtuosité est venue s’ajouter au swing avec « Magic trombones », de David Barry, « Bohemian Rhapsody », le plus grand standard de Queen. Au final, « Last Call » d’Otto Schwaz a obtenu une standing ovation qui a entraîné un bis, posé comme une cerise sur le gâteau, avec « Shalom Alechem », de Johan Nijs.