JOURNÉE DÉPORTATION 2018 Benoît Fossy« Vous apprendrez un jour mes fils, vous apprendrez pourquoi nous reposons sous terre. Le livre à moitié lu, le chant interrompu et la besogne inachevée. Ne pleurez plus mes fils. Mes fils ne pleurez plus. Le monde entier sera le pourquoi du mensonge et de la calomnie. Le monde entier saura nos pleurs et notre peine ». Reprise par Jean Ferrat, cette lettre d’Ethel Rosenberg fut en partie récitée par Jean-Jacques Thomas avant d’être chantée par Benoît Fossy lors de la journée dédiée aux héros de la déportation. Un hymne à l’espérance dans lequel, du Vel d'hiv, elle invite ses fils à construire un monument « à l’amour, la joie, la valeur humaine » au nom de la foi qu’elle a gardée.