TRANSFRONTALIÈRE 2018 VITAA avec les élèvesSur scène, Jean-Jacques Thomas a salué l’initiative prise voici dix ans à partir des textes de MC Solaar. Isabelle Renotte venait de créer son académie. A l’époque, parmi les jeunes collégiens figure Thomas Hennequin, enthousiasmé à l’idée de rencontrer l’artiste et de lui parler. Chaque année, ces improbables rencontres se poursuivent. Vendredi soir, à la demande de Jean-Jacques Thomas, Vitaa a, non seulement, accepté de rencontrer les élèves de CM1, 6e et 5e, de Rozoy et Montcornet, mais elle les a écouté lui chanter une partie de sa chanson. « Un peu de rêve » est, ainsi, devenu un rêve réalisé.

TRANSFRONTALIÈRE 2018 VITAA élèves backstageD’autant que l’artiste se prêta aux selfies, aux autographes sur les coques de portables et même à une photo de famille au milieu de ses jeunes fans. Il est vrai qu’avec l’empêchement de trois chauffeurs de bus annoncé vendredi, parents et professeurs n’ont jamais renoncé. Faute de transport collectif, ils ont dû recourir au co-voiturage, empêchant, malgré tout, une trentaine d’élèves de bénéficier du spectacle et de cette rencontre exceptionnelle pour beaucoup, devenue une tradition pour les jeunes choristes d’un soir.