MÉDAILLE FAMILLE FRANÇAISE 2018 GINETTE DAUTRECQUE groupe

A 73 ans, son sourire et son dynamisme demeurent intacts. Pourtant, née 1945, de parents ouvriers agricoles à Vitry-le-François, la petite Ginette Cher connaîtra les privations de l’après-guerre. A dix-sept ans, elle épouse Paul Brasseur. De leur union naîtront dix enfants : :  Francis, Véronique, Alain, Édith, Guy, Josiane, Nadine, Corinne, Delphine et Christophe. Aujourd’hui, Ginette entoure 28 petits-enfants et 25 arrière-petits-enfants, dont un garçon de deux mois, une fille de trois et deux jumeaux de quatre mois.

MÉDAILLE DE LA FAMILLE HIRSON 2018 GINETTE DAUTRECQUE remise médaille JJTMalheureusement, entre-temps son époux décède en 1985. Il en sera de même pour Anicet disparu en 2005. La mère courage élève ses enfants et leur assure un avenir. Elle doit donc travailler comme femme de service dans le restaurant de Plomion avant d’être employée comme serveuse, femme de chambre et chargée de la plonge au « Cheval noir », à Vervins. Au restaurant et chez elle, Ginette n’a jamais cessé de travailler.

MÉDAILLE DE LA FAMILLE HIRSON 2018 GINETTE DAUTRECQUE diplôme

« Ta vie n’a pas toujours été facile, déclara Nadine, l’une de ses filles, lors de la réception organisée en Mairie, mais ta joie de vivre est d’avoir tes enfants près de toi ». La médaille de la famille française que lui épingla Jean-Jacques Thomas se révèle donc très largement méritée d’autant comme le soulignèrent Annick Poulet et Marie-Claude Clouet, Ginette Dautrecque continue de témoigner d’un étonnant dynamisme au sein du Foyer Raymond Mahoudeaux où elle continue de rendre service.