CC3R ZÉRO PHYTO 2018 JJTOrganisée à destination des élus de la Communauté de Communes des Trois-Rivières, la réunion d’information et d’échanges sur l'interdiction d'utiliser des produits phyto-sanitaires fut l’occasion de revoir la réglementation en vigueur depuis le 1er janvier 2017, mais, également, de découvrir les techniques alternatives aux pesticides dans un plan de gestion différenciée impulsé dans le cadre de la Charte d’entretien des espaces verts.

CC3R ZÉRO PHYTO 2018 intervenantsGrâce à l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, ses aides ont favorisé l’achat de matériel. Cependant, l’an prochain, elles n’existeront plus. Il n’en demeure pas moins qu’à commencer par le « Round up », les pesticides sont bannis des espaces publics. Le changement est cependant possible comme l’expliquèrent les représentants des syndicats des eaux d’Aubenton et d’Origny-en-Thiérache mobilisés pour la préservation de leur ressource.

CC3R ZÉRO PHYTO 2018 interventionsMaire de Bucilly, Annie Somville s’est, elle aussi, engagée dans le « Zéro phyto » sur la totalité de sa commune. Signataire de la Charte d’entretien des espaces verts en 2016, elle a réalisé un plan de gestion différenciée. Outil indispensable, il a permis de trouver des solutions adaptées à chacun de ses espaces communaux, comme, par exemple, la mise en place de massifs de vivaces et de plantes couvre-sol sur les talus. Des projets participatifs devraient, prochainement, impliquer la population.