17 juin 2018

LES INSTANTS MAGIQUES D’UN CONCERT EXCEPTIONNEL.

Alfred Brendel et Kit Armstrong sont des hommes de notes. Pour la circonstance, le premier est apparu comme un homme de lettres. Sur le mur de l’église Sainte-Thérèse, sont apparues les définitions des mots tirés de son abécédaire. Entre « accents » et « zarzuela », il a choisi « cantabile », « virtuosité », « cohésion », mais également « Liszt », « Mozart » et « ému ». Une émotion partagée par le public conscient comme l’indiqua Jean-Jacques Thomas... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2018

L’AUTRE PAGE D’ÉCRITURE DE SIR ALFRED.

Dans un portrait que lui consacra « Le Monde », Florence Noiville rappelle qu’Alfred Brendel reste, « le plus grand des pianistes vivants, le dernier des géants » et « il a beau avoir quitté la scène, rien ne semble entamer son appétit de vie ». Main dans la main avec son ancien élève, tel un père avec son fils, yeux mi-clos durant son concert pour (mieux) goûter ces retrouvailles musicales, Sir Alfred – il fut anobli par la Reine en 1989 – l’accompagna même de la main droite sur sa cuisse. Les yeux... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2018

LES TAP DU CENTRE ET DE CHARLES CLÉMENT DONNENT LE TON.

Après leurs homologues de Jean Zay et Clemenceau la veille, vendredi après-midi, l’Eden recevaient les élèves des Temps d’Activité Périscolaire des écoles du Centre et de Charles Clément. Pour ce spectacle haut en couleurs, la foule de leurs camarades, mais, également, des parents, élus et professeurs des écoles était au rendez-vous. Coordonnateur des TAP, Stéphane Bizeau s’est même transformé en chauffeur de salle et en présentateur pour accueillir les CE2-CM1 du groupe du Centre devenus, pour la circonstance, les disciples du... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2018

LES AMIS D’IRON DÉFIENT ET DÉFILENT.

Invités cette année encore, les Transformers conservent leurs fans. Les cinq célèbres robots sont, évidemment, descendus de leur char, pour aller à la rencontre de leur public. Le jaune Stinger,  le gris et rouge Megatron, le méchant de la série, Lockdown, le chasseur de prime, Drift, un ancien Decepticon devenu commando Autobot, et Iron Man, le héros surnaturel, se sont retrouvés sur le stade pour la parade finale de la Cavalcade.
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]