24 août 2018

L’HOMMAGE D’HIRSON A ALFRED LETORET, SERVITEUR DÉVOUÉ, MAIS OUBLIÉ.

Le patrimoine n’est pas seulement un héritage du passé. A bien des égards, il éclaire l’avenir. En 1914, rien ne prédispose Albert Letoret à sortir de son anonymat bancaire, ni de son bureau à l’époque situé à l’angle des rues de Vervins et Charles de Gaulle. Devant la rapide avancée prussienne, l’exode vide Hirson. Le Conseil municipal disparaît. Avant d’être déporté en Allemagne par l’occupant, le notable reste et pendant trois ans, avec la poignée de bénévoles de la Commission municipale présidée par Ernest Lefaix, il gère la ville... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 août 2018

HIRSON, PLUS QUE JAMAIS VILLE FLEURIE.

Les récentes chaleurs caniculaires auraient pu peser sur les fleurs des massifs, des jardinières et des suspensions disséminés dans quelque 301 points de la ville. Heureusement, Gilbert Mahoudeaux a veillé à un arrosage spécifique dirigé sur la terre et non sur les fleurs afin d’éviter de griller les fleurs. Résultat, en cette veille de rentrée, Hirson mérite largement son statut de ville fleurie.
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2018

AU VOLANT DE LEUR KARTING, LES ADOS EFFECTUENT LEUR BAPTÊME DE PISTE.

Ils avaient la possibilité de choisir une dernière sortie. Ils ont opté pour le karting. Du moins pour - sécurité oblige – pour les ados de plus de 13 ans. Après des conseils d’usage, pour la première fois, le petit groupe a donc pris le volant des mini-bolides bleus. « C’était impressionnant, ont-ils confié, après la première série de 10 minutes. Entre le bruit du moteur et les vibrations de la piste, nous avions l’impression d’être sur un véritable circuit de course ». Après de légères sorties de route, un passage dans la pelouse... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2018

L’ARMOIRE AUX SOUVENIRS DÉJÀ BIEN REMPLIE.

Rien ne vaut les histoires racontées pour vous faire rêver et voyager. Les vacances des Francas alternent sorties, grands jeux et, en ce mois d’août, mise en scène d’une comédie musicale. De plus, lors de la nuit passée à Blangy, Benjamin s’est transformé en conteur avec une mise en scène adaptée afin de remplir l’armoire aux souvenirs des jeunes vacanciers.
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]