ANSTAING UAlors que dans la semaine, l’entente Anstaing-Chereng a vécu une tentative d’éviction de son entraîneur par une partie des joueurs, les dirigeants ont choisi de se priver de la moitié de l’équipe. Deux fois plus motivés, les titulaires ont donné raison à Anthony Accursi en même temps qu’une leçon à des Hirsonnais tombés de haut. Volontaires, mais incapables de construire, les Thiérachiens se laissent prendre au jeu de leurs adversaires. Dans l’incapacité de cadrer, ils reçoivent d’abord un avertissement sans frais lorsque Vandewiele sort devant Schembri (31e) puis Bonnaire s’emploie devant Préclin. Lorsque le latéral hirsonnais sort à nouveau dans sa surface, l’arbitre désigne le point de penalty. S’il sort un jaune devant le latéral axonais, Vandewiele ne peut sortir la réparation (38e) : 1-0.

ANSTAING_UUn nouveau face-à-face entre les deux mêmes hommes profite cette fois au gardien (48e). Preuve si besoin était qu’Anstaing entend poursuivre sur sa lancée. Il faut un exploit personnel de De Narda pour entretenir l’espoir. Servi par Pétrossi, l’attaquant contrôle, se retourne et enchaîne dans la lucarne (49e) : 1-1. Cette égalisation arrive d’autant à point nommé qu’après un coup franc sorti par Tresgots, Paul Léonard trouve la transversale (56e).

ANSTAING UCette réaction reste, malgré tout, sans lendemain. Sur le second but nordiste, la défense hirsonnaise statique laisse Schembri faire le break et, du même coup réussir un doublé (75e) : 2-1. Sans patron, dans la tempête qui se lève, l’équipe assiste impuissante à un coup franc tiré des quarante mètres par Brunnin et à la faute de mains de Vandewiele (84e) : 3-1. De quoi doucher les derniers espoirs thiérachiens.