CONGRÈS DES MAIRES CHAUNY 2018 JJT Darmanin« A la lumière de ce qui existe en République fédérale, vous avez évoqué, Monsieur le Ministre, la possibilité d’une péréquation entre régions riches et régions pauvres, départements riches et départements pauvres, villes riches et villes pauvres. J’y souscris. Cependant, il convient de préciser que chez nos voisins allemands, cette péréquation est inscrite dans la Constitution ». Hier, lors du congrès des Maires de l’Aisne, face à Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics, Jean-Jacques Thomas, a donc demandé qu’il en soit ainsi « afin d’éviter toutes tentations de remise en cause ».

CONGRÈS DES MAIRES CHAUNY 2018 Gérald DarmaninDe même, l’élu hirsonnais a souhaité que lors de l’élaboration des budgets communaux, l’État ne leur adresse pas le montant de ses dotations quinze jours avant la clôture du budget. « Nous avons besoin d’une lisibilité à trois ans de manière à élaborer une politique pluriannuelle d’investissement » ajouta-t-il. « Ce qui implique, répondit le Ministre, de déconnecter le calcul de la DGF des seuils de population ». Une éventualité que Jean-Jacques Thomas ne rejette pas. Au contraire.