US BHT FEIGNIES-AULNOYE 2018 De Narda Marcoux« Lorsqu’on joue dans l’état d’esprit qui fut le nôtre, un pour tous, tous pour un, nous trouvons une équipe valable qui peut et doit encore progresser ». A l’issue de la rencontre, Alain Lebeau ne cachait pas sa joie d’avoir obligé le leader à ne prendre qu’un point à Léo Lagrange. Certes, l’attaque n’a pas marqué, mais la défense n’a concédé aucun but. Certes Drame, l’attaquant nordiste le plus dangereux, oblige d’abord Vandewiele à sortir puis le gardien hirsonnais à claquer le corner qui prenait le chemin de la lucarne (14e) puis, sur l’action la plus nette, la transversale renvoie la tête de Sacko (23e).

US BHT FEIGNIES-AULNOYE 2018 dos PétrossiPour autant, d’entrée, les Hirsonnais se hissent au niveau de leur adversaire. Sur un service de De Narda, Pétrossi enroule une reprise qui frôle la lucarne de Vandekerkhove (19e). Le même Pétrossi trouve ensuite le soupirail gauche du gardien nordiste (33e) avant que Marcoux n’offre à son capitaine un excellent ballon non cadré (43e).

US BHT FEIGNIES-AULNOYE 2018 Pétrossi Anoh GosseauSans complexe, l’U.S BHT n’est pas avare d’efforts et, fait nouveau, gagne nombre de duels. Lorsque le coup franc de Valeus frôle le montant (48e), qu’il manque quelques centimètres à Marcoux pour reprendre le centre d’Anciaux (58e) ou que la reprise de Léonard finit dans les bras du gardien (64e), il est dit que cette équipe-là a envie d’avoir envie et, enfin, de construire. Au four et au moulin, Pétrossi revient défendre et aider ses coéquipiers à préserver un résultat que De Narda (74e) aurait pu faire basculer. Mais, face au leader invaincu, il est des nuls qui valent une victoire.