ORPÉA 2019 DÉPART BERTRAND DIEUSAERT portraitBertrand Dieusaert ne laisse pas insensible. Sa sensibilité lui, la cache derrière une certaine pudeur. Son départ de la Résidence du Val d’Oise fut donc l’occasion de cacher son émotion derrière de nombreux remerciements adressés à chacun : soignants, chef cuisinier, homme d’entretien et secrétaire. Il les connaît depuis longtemps. Un quart de siècle pour beaucoup. D’où cette complicité qui lui permit de noter combien il adorait ses « réunions pluridisciplinaires du jeudi où nous réfléchissions ensemble aux améliorations que nous pourrions apporter pour tel ou tel résident afin de mettre de la vie dans sa vie. Mais aussi vos réflexions toujours pleines de sagesse quand il faut aborder des questions délicates d’éthique notamment dans la gestion des fins de vie. Que d’échanges, de formations, de partages durant toutes ces années ».

ORPÉA 2019 DÉPART BERTRAND DIEUSAERT assistance

Si l'homme estime qu’on ne peut travailler dans une maison de retraite si on n’a pas une fibre d’humanité, un médecin doit, également, témoigner des qualités d’écoute, d’empathie, de patience, de rigueur mais, également d’une force de caractère indispensable au quotidien face à l’évolution de la personne soignée jusqu’à une fin de sa vie, pour lui, gérée dans la paix et la dignité.