NUIT DE LA LECTURE 2019 Martine MotteIl est des soirées, surtout d’hiver, où ressortir décourage et demande un effort. Pour la première Nuit de la lecture, le seul fait de passer la porte de la médiathèque du Château et d’aller à la rencontre des nombreux lecteurs déjà présents et le ressenti de convivialité qui animait les lieux effaçaient le poids de l’investissement. En fait, rien de surprenant après les différents « Cafés littéraires » organisés et animés en 2018, par Valérie et Candice. L’ambiance ne pouvait qu’être bonne. Pour preuve, cette première édition organisée à Hirson reposait, avant tout, sur les coups de cœur des lecteurs. Le tour de parole lancé dans un groupe d’une belle quarantaine de passionnés où, particularité à remarquer après la participation de jeunes, les hommes étaient en nombre.

NUIT DE LA LECTURE 2019 assistancePour agrémenter l’ensemble, une exposition d’œuvres de Myriam Hémard complétait agréablement le décor. Les débats s’ouvraient donc avec Valérie et « Le cercle littéraire des éplucheurs de patates ». Le groupe quittait le centre historique de l’impasse du Château pour rejoindre Guernesey pendant la seconde Guerre mondiale. Venait ensuite « Bakhita », l’esclave devenue sainte. Puis « La servante écarlate » offrait l’occasion de quelques commentaires entre série télé et livre avec un plus accordé au papier. Entrés anonymes, les participants sont sortis avec une nouvelle appartenance et une identité : celle de lecteur ou lectrice de la Médiathèque du Château.