17 mars 2019

LA DÉCRUE DE L’OISE ET DU GLAND BIEN AMORCÉE.

Si hier, dans la vallée du Ton, en plusieurs endroits, le cours d’eau est sorti de son lit avec, par exemple, à Origny, le terrain de football du pont de la cour totalement submergé, la situation s’est améliorée sur l’Oise. Alors que dans la nuit, la hauteur de la rivière était mesurée à Hirson à 2,26 m, l’accalmie intervenue au niveau des précipitations a non seulement permis la décrue, mais, à 16h, l’Oise était redescendue à 1,78m, et à 1,31 m à une heure ce matin. Cependant, la lutte contre les inondations amènera cette année à... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

GRAND DÉBAT : PLUS DE DEUX HEURES DE DIALOGUE FÉCOND.

Alors que l’heure du bilan approche pour le Grand débat, à l’initiative de deux jeunes Thiérachiens, César Desse et Hervé Souply, hier matin, la réunion qu’ils voulaient participative et qui le fut, s’est inscrit parmi les 10 300 rendez-vous organisés en France avec quelque 450 000 participants. Ils s’ajoutent aux 1,5 million de contributions et aux 16 000 cahiers de doléances issus des mairies. Comme dans la moyenne nationale où 77 % des participants ont plus de 50 ans, au Sémaphore, une majorité de retraités ont tenu à... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

CÉSAR ET HERVÉ FONT SOUFFLER UN VENT DE FRAÎCHEUR.

Ils ont vingt et trente-cinq ans. Le premier est étudiant en lettres, le second éducateur spécialisé auprès de la jeunesse en difficulté. Hier, après avoir spontanément proposé à Jean-Jacques Thomas d’organiser un Grand débat, César Desse et Hervé Souply l’ont animé avec sérieux et une écoute qui favorisa le dialogue. Issus de milieux différents, leur désir de s’intéresser à la vie publique les rapprocha. Si parfois, certains esprits chagrins s’interrogent sur la capacité de la jeunesse à peser sur l’avenir, hier, avec humilité, tous... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

SALLE DE L’EDEN, LES RIEURS ÉTAIENT DE LEURS CÔTÉS

Il n’a guère fallu de temps pour que les rires ne ponctuent les répliques et les quiproquos. Avec Eugène Labiche, la réaction est certes attendue, mais, dans une mise en scène de Thierry Jahn, « La Bigarrure » n’est jamais tombé dans le grotesque. Pour la première fois, la compagnie thiérachienne ose le vaudeville. Malgré le risque de déraper et de grossir le trait, les six acteurs ont joué du ridicule et de l’absurde pour, mieux, dénoncer la mesquinerie et les travers de la petite bourgeoisie. Un exercice dans lequel... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

DE LA THIÉRACHE À PARIS, LA BIGARRURE PREND DE NOUVELLES COULEURS.

Née à Saint-Quentin au début des années 2000, avec l’arrivée de Thierry Jahn, son metteur en scène – compositeur, la Bigarrure migre en 2007 à Rozoy où elle trouve matière à s’épanouir. Du reste, depuis, elle a produit une dizaine de pièces. Pour la cinquième fois, elle est à l’affiche de l’Éden. Elle demeure ainsi fidèle à la Thiérache. Côté répertoire, pour la première fois, elle se tourne vers le boulevard et Eugène Labiche, un maître en la matière. Pour Thierry Jahn, le choix est simple : le texte l’a fait rire et il y trouve... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]