FESTIVAL JAZZ 2019 MEHUL Gérald VisseDevant les élèves de l’Enfant-Jésus et du collège Georges-Cobast, puis de l’école Jean-Zay, ancien professeur de saxophone du Conservatoire et membre du « Méhul Jazz Band Orchestre », Gérald Visse a relevé le défi : raconter le jazz. Et avec quel succès. Né dans les plantations de Louisiane, les « Works songs », littéralement « chants pour se parler », d’abord transmis oralement sont devenus le ragtime au piano ou le blues à la guitare. D’abord monopole de la Nouvelle-Orléans, les fanfares se déplacent vers Chicago et New-York au début du XXe siècle.

FESTIVAL JAZZ 2019 MEHUL SCOLAIRES élèvesElles s’agrandissent ensuite pour devenir big-band et inventer le swing. Au rythme d’une innovation toutes les décennies, comme il le fut rappelé aux élèves réunis à l’Eden, la musique devient dixieland, be-bop, cool-Jazz, free jazz ou jazz modal. Ce vent de liberté et d’improvisation continue de courir pour arriver à des formes parfois un peu plus typées avant d’aborder toute sa modernité dans le jazz-funk, le jazz-rock ou le jazz-fusion.

FESTIVAL JAZZ 2019 MEHUL SCOLAIRES orchestre salleC’est là que s’arrête la conférence de Gérald Visse et l’interprétation des sept musiciens. Laurent, Sébastien, Corentin, Rémi, Olivier, Stéphane et Christophe ont ponctué des plus grands succès ce cours magistral, sans pour autant oublier de présenter leur big band et de lancer leurs invitations pour le concert du soir. Sorte de travaux pratiques.