CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2019 YVES DAUDIGNY URGENCESOutre le vieillissement, les maladies chroniques constituent l’un des enjeux de la loi « Santé » appelée en juin au Sénat. Cependant, les relations entre hôpital, les médecins de ville, le médico-social, les secteurs public et privé ; entre les professionnels, de la formation initiale à l’exercice, restent à préciser.

CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2019 YVES DAUDIGNY lit enfantNe serait-ce que pour préserver la proximité des petits hôpitaux et des professionnels de premier recours. Soucieux de confronter les textes à la réalité, Yves Daudigny étaient au centre hospitalier d’Hirson pour apprécier le groupement « Hi-No-Ve », réunissant les établissements d’Hirson, Le Nouvion et Vervins actuellement engagés dans un projet médical commun.

CENTRE HOSPITALIER BRISSET 2019 YVES DAUDIGNY CADRE SANT2

« Les missions assurées par un hôpital de proximité, explique le Sénateur axonais, passe en Thiérache par une double garde 24/24 SMUR et Urgences, sa place essentielle dans un territoire où existe un énorme besoin de santé en même temps qu’un manque de moyens financiers. De plus, des interrogations demeurent sur le rôle à venir du GHT Aisne Nord - Haute Somme, mais également sur l’autonomie des hôpitaux thiérachiens dans leurs relations avec leurs voisins de Fourmies, Chimay, et Charleroi ». Afin de répondre à aux besoins spécifiques du territoire, ont expliqué les responsables hirsonnais, une part d’autonomie est indispensable notamment en matière de recrutement de ses 26 médecins, de leurs gardes et de la gestion médicale.