14-18 ZAB 7 brassardSept jours sur sept, de 4 h le matin à 20 h, les prisonniers et les déportés travaillent dans des conditions souvent dramatiques. Les récalcitrants sont condamnés à six mois de prison et à partir du troisième jour d'incarcération, au pain, à l'eau et à vingt coups de bâton quotidiens. On y voit exécuter des hommes épuisés, des fuyards tués et leurs tortionnaires récompensés.

LE MATIN 4 JUILLET 1922 ACQUITTEMENT MICHELSONA Effry, sous les pieds des autorités présentes le 14 mai et des visiteurs reposent 688 Russes et Roumains, les plus maltraités, tombés loin de chez eux, dans ce lazaret, créé dans la zone arrière de la VIIe armée, et où furent enfermés durant le dur hiver de 1917 jusqu’à 1 600 malades. Devant la montée des alliés, les prisonniers sont évacués. Le Docteur Michelsohn regagne son pays. Poursuivi sur la base des témoignages recueillis à Effry, il sera jugé par la Cour de Leipzig et finalement acquitté le 3 juillet 1922.