U« Quand on ne joue plus, on n’est pas bon ». Est-ce la peur de l’enjeu ? Toujours est-il qu’après une excellente première mi-temps, les Hirsonnais se sont mis à reculer et à bafouiller leur football. L’analyse de Daniel Dautremay est-elle la bonne ? Pourtant, à l’initiative de Morgan Lottin dont le tir, malgré Titéca, se fiche dans sa lucarne (7e), l’U.S BHT ne pouvait rêver meilleure entame. D’autant que sur un ballon relâché par Titéca (14e), à deux mètres, Leporcq ne cadre pas. Ce n’est que partie remise. Des vingt-cinq mètres, face au but, Anciaux trouve le coin gauche du gardien de Baisieux (15e) : 2-0.

UAvec ce break, les Hirsonnais prennent le match comme il le faut et poursuivent sur le même rythme sans, toutefois, parvenir à inscrire un troisième but libérateur. Même si Anciaux s’en approche (38e). Dommage. Si la première période ne leur laisse guère d’espaces à Baisieux, la seconde voit les Hirsonnais reculer, incapables de construire, préférant les longs ballons à destination de Marcoux. Face à cette pression, sur un nouveau débordement, Rousseau devance la sortie de Vandewiele et sert Culot qui pousse dans le but vide (65e).

UBaisieux y croit et Culot réussit même un doublé … refusé pour hors-jeu (74e). L’U.S BHT ne se rassure pas et lorsque l’occasion se présente, la maladresse l’empêche de se mettre à l’abri. Entre Lechantre et Titéca, De Narda ne parvient pas à mettre le pied (90e). Les nerfs sont à vif. Le vaincu évoluera, en effet, la saison prochaine en départementale. Malgré un dernier coup franc bien placé de Larnois (90+2e), l’U.S BHT gagne la première de ses trois finales.