23e RENCONTRES TRANSFRONTALIÈRES BALLET BRÉSIL pagnes plumesLe folklore populaire n’empêche nullement la qualité. Chaque année ou presque, le Festival mondial de Saint-Ghislain en apporte la preuve. Les retours proposés aux racines de pays différents passent par des ballets nationaux dont le professionnalisme est unanimement reconnu.

23e RENCONTRES TRANSFRONTALIÈRES BALLET BRÉSIL danseuse plumesPour preuve, l’Éden a, encore, fait salle comble avec deux spectacles, quasiment, joués à guichets fermés. Après le Pérou, l’ensemble brésilien « Flor Ribeirinha » a séduit le public hirsonnais. Mêlant personnages mythiques et animaux, scènes de la vie quotidienne et faits d’armes, les danses rendent hommage aux ancêtres, aux métissages aux apports espagnols, lusitaniens, voire africains.

23e RENCONTRES TRANSFRONTALIÈRES BALLET BRÉSIL robes fleuries

Les chants en appellent, également, à la présentation du Mato-grosso ou aux couleurs d'une Amazonie aujourd'hui menacée. D’une région à l’autre, le Brésil affiche ainsi une richesse à préserver. Même si elle en est l’une des composantes, la samba n’est pas la seule référence populaire brésilienne. Les vingt-six danseurs et musiciens du « Flor Ribeirinha » l’ont prouvé.