14 JUILLET 2019 HIRSON ENFANTS RÉFUGIÉS défilé largeIl est toujours bon de se rappeler les leçons de l’Histoire. Jour de fête nationale, le 14 juillet fut l’occasion pour Jean-Jacques Thomas de rappeler comment la Révolution s’est érigée en modèle d’accueil et d’hospitalité pour les étrangers, « sorte d’antidote, nota le Maire d’Hirson, aux politiques xénophobes, élément essentiel de la nouvelle citoyenneté liée aux États généraux de 1789 ».

Dans le défilé du 14 juillet, une partie des quatre familles de réfugiés soudanais accueillis à Hirson accompagnés de deux de leurs collègues logés à Vervins rappellent que les Droits de l’Homme ne s’arrêtent pas aux frontières. Issues du Darfour, elles ont vécu l’horreur dans leur village et, bien souvent, celle des camps.

14 JUILLET 2019 HIRSON ENFANTS RÉFUGIÉS

« Je les accueille, les salua Jean-Jacques Thomas, au nom de la liberté dont elles ont été privées, de l’égalité dont elles ont rêvée et de la fraternité que leurs enfants et elles-mêmes méritent de découvrir.

Je les accueille au nom de la République dont je souhaite qu’elles en apprécient les couleurs et d’un hymne qui nous rappelle que tous les Hommes sont frères. C’est la seule vérité.

Je les accueille, enfin, au nom des Droits humains que la Révolution française a porté au-delà de nos frontières ».