HIRSON 11 NOVEMBRE 2019 jjT micro« J’ai renoncé à ma jeunesse pour traverser une guerre violente ». Comme beaucoup d’autres, le témoignage de ce jeune soldat anglais comme les images recolorisées tiré du documentaire de Peter Jackson « Pour les soldats tombés » témoignent de la violence des combats de la Première guerre mondiale. Si lui est rentrée chez lui, ce ne fut pas le cas de 885 138 de ses camarades. « Il est vrai, rappela hier soir Jean-Jacques Thomas, que l’on ne traverse pas une guerre comme un passage protégé ».

HIRSON 11 NOVEMBRE 2019 CHORISTESSous le chapiteau dressé devant le monument dédié à la paix, avant les chansons interprétés avec talent par Lenny Martin, Gaylor Chauderlier et Nolwenn Sirodot accompagnés par les choristes du Conservatoire, l’élu hirsonnais rappela la jeunesse de cette génération qui ne savait pas forcément « situer la Serbie, ni, même qui était l’archiduc François – Ferdinand assassiné en juin 1914. Pourtant, ajouta-t-il, ils se battront dans des conditions inimaginables ». D’expliquer au nombreux public présent les raisons de cette cérémonie à laquelle la Municipalité continue d’apporter un soin particulier : « nous ne commémorons pas seulement la fin d’une guerre, nous cherchons à comprendre. Le centenaire de 14-18 est passé, mais notre dette n’en est pas pour autant effacée ».